Président

(Rien nous interdit d'imaginer ce que nous ferions.)

Moi, si j'étais président, je prononcerais la dissolution immédiate de la république ainsi que toutes les structures politiques associées. Symboliquement, je changerais mon titre de "président" par "serviteur" afin de bien mettre en avant un état au service de son peuple (et non l'inverse comme actuellement). Je fonderais une "Libertade" basée sur 3 grands principes:

Liberté, équité et respect.

Ces 3 principes car l'être humain a fondamentalement besoin d'être libre et traité avec équité et respect pour être heureux. Le bonheur de la population serait ma plus grande priorité. Pourquoi? Parce que le bonheur est l'unique solution au bon épanouissement de toute civilisation. Au fond de nous, nous le savons très bien. Ne souhaitons-nous pas une heureuse année à nos proches en début d'année?

Liberté

Afin de libérer la population française de son oppression fiscale, je nommerais un "gestionnaire d'état" qui aurait pour mission de faire un très grand coup de ménage au sein des structures de l'état afin de supprimer toutes les dépenses pharaoniques et inutiles de l'état avec pour but ultime d'être capable de supprimer tous les impôts et de n'en garder qu'un: La TVA au plafond maximum de 25%.

Chaque individu français serait désormais libre de créer, de vendre et de gagner de l'argent sans être redevable d'un quelconque impôt. Simplifions-nous la vie et libérons-nous de nos chaines administratives qui freinent les volontés de chacun d'être actif et productif. Tous nos villages de France retrouveraient de nombreux et heureux artisans autonomes, affranchis de toute taxe. La TVA s'appliquerait uniquement aux entreprises et nullement à tous les individus qui travailleraient en leur nom propre.

... Cette page est en cours d'écriture...

H Olivier Dauxais.